Sur la recherche participative

En septembre 2018, le Réseau Thématique 3 « Normes, déviances et réactions sociales » de l’Association française de sociologie (AFS), le Centre d’Etude et de Recherche Appliquées (CERA) et l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS) avaient organisé un très beau colloque intitulé “Les recherches participatives avec des groupes déviants, stigmatisés, marginalisés” / “Participative research with deviant, stigmatised and marginalised groups”.

En voici l’argumentaire (le programme, quant à lui, demeure accessible à cette adresse: https://calenda.org/461379):

Plusieurs courants de recherche soutiennent la participation au processus de recherche de personnes directement concernées par les problématiques étudiées, telles que des personnes en situation de handicap ou de pauvreté, des personnes engagées dans des conduites délinquantes. Ce colloque interroge directement la question de la place occupée dans les dispositifs de recherche par ces groupes, qui soulève des enjeux théoriques, pratiques et déontologiques. Il peut s’agir de membres de groupes qui se définissent ou sont étiquetés comme déviants, c’est-à-dire comme enfreignant des normes sociales, selon la définition interactionniste de la déviance, de groupes qui subissent des discriminations, ou encore de groupes dominés socialement, c’est-à-dire pris dans des rapports d’inégalités, qui subissent des impositions de sens et d’autorité, tout en conservant des capacités d’autonomie et de production symbolique. Ce colloque réinterroge la notion de participation dans les cas où des chercheurs souhaitent collaborer avec ces actrices et acteurs dans le but de produire des connaissances et/ou induire un changement. Il souhaite explorer la diversité des approches théoriques des recherches participatives, interroger leurs finalités et leurs effets tant pour les chercheur.e.s que pour les personnes concernées et les professionnel.le.s, analyser des méthodes, des dispositifs et des techniques d’enquête et de participation.

Il est évident que dans le domaine des humanités médicales plusieurs des questions évoquées dans ce texte interrogent les chercheurs dans leurs pratiques respectives. D’une certaine manière, c’est ce sur quoi se focalise le post publié il y a quelques jours par Kate McAllister (University of Sheffield) dans “The Polyphony”, intitulé “Epidemic Encephalitis in the Archive”: https://thepolyphony.org/2020/05/21/epidemic-encephalitis-in-the-archive/

Déclinées autrement, dans cette contribution les réflexions évoquées font échos à celles que la recherche d’archive peut susciter dans de nombreuses situations.

Projet Antigone

Comment faire face aux problèmes posés par la dématérialisation des espaces et des interactions entre les gens, tout en s’efforçant d’exploiter avec intelligence le potentiel des technologies de communication et de condivision les plus récentes? Par quels moyens réfléchir à des stratégies d’action dans une perspective tout aussi locale que transnationale? Qu’en est-il du théâtre en tant qu’expérience, lieu physique de partage et occasion de rencontre en cette période de “distanciation sociale” et de déconfinement, malgré tout, très peu “définitif”?

Voici quelques unes des questions posées par le Collettivo Occasionale Promiscuo, dont nous avons eu la chance de découvrir depuis peu le “projet Antigone”.

Clairement, au-delà des démarches dont il s’agit de pondérer les effets sur le moyen terme – y compris sur le plan psychologique d’ailleurs -, le “projet Antigone” nous parle dans la mesure où, tout en revisitant une histoire bien connue à la lumière des évènements les plus récents, il vise à questionner la désobéissance en tant que dispositif, afin de ne pas s’y référer comme à un manifeste ou, pire, d’en faire une posture.

Pour défendre les initiatives du Collettivo Occasionale Promiscuo, comme nous avons décidé de le faire, il suffit de consulter régulièrement cette page: https://www.facebook.com/collettivoccasionalepromiscuo/

© Valentina Padovan

 

Covid-19 / perspectives économiques

Stefano Caria, Associate Professor au département de Sciences économiques de l’Université de Warwick (Royaume-Uni), nous a signalé les contributions suivantes, pour que nous puissions approfondir certains des thèmes qui nous occupent en ce moment, dans des perspectives à plusieurs égards complémentaires par rapport à celles privilégiées ces dernières semaines. Nous reproduisons le contenu de son message tel que nous l’avons reçu. Pour en savoir plus sur les activités scientifiques de Stefano Caria nous nous permettons de renvoyer directement à sa page personnelle: https://www.stefanocaria.com/ Voici aussi le lien vers une enquête importante, dont Stefano Caria est l’un des promoteurs européens: https://covid19-survey.org/

In developed countries, economists are fairly unanimous that lockdowns are ultimately going to be less costly than ignoring the problem. This is a summary of the opinions of a forum of leading economists: https://voxeu.org/article/european-economic-policy-covid-19-crisis-igm-forum-survey

In developing countries, the tradeoffs may well be different: https://foreignpolicy.com/2020/04/10/poor-countries-social-distancing-coronavirus/

One point I find fascinating to think about is how this crisis will reshape people’s attitudes to each other. There is a view that crises bring people together. The jury is still out on whether that is true this time as well: https://www.nytimes.com/2020/04/13/opinion/sunday/covid-workers-healthcare-fairness.html ; https://www.nytimes.com/interactive/2020/04/16/opinion/coronavirus-inequality-solidarity-poll.html

Another important point is mental health and worries about the future. At the onset of the crisis, we have a short paper showing that lockdown decreased worries and anxieties (people were more concerned about the weak government response). A few weeks later, the situation may have changed, with lockdown fatigue contributing to stress: https://psyarxiv.com/3kfmh ; https://drive.google.com/file/d/1xSINm_R1QfrrPGaQYGCXho-_qcR64iom/view

Creativity and Wellbeing

La journée d’ouverture de la “Creativity and Wellbeing Week 2020” — intitulée “Positive Futures” et organisée par la “Culture, Health and Wellbeing Alliance” en partenariat avec “London Arts in Health” — a eu lieu hier. Nous soutenons activement certaines des initiatives au programme (à titre personnel, en famille ou en collaboration avec les étudiants d’ETISSON — http://www.univ-paris3.fr/etudiants-refugies-ou-demandeurs-d-asile-509459.kjsp?RH=1224592825272).

Pour en savoir plus sur les activités de la semaine et participer aux échanges en cours et à venir: http://creativityandwellbeing.org.uk/

Un historique du festival et de ses acteurs les plus importants est accessible ici: http://creativityandwellbeing.org.uk/about/

NatGeo / Coronavirus Coverage

Dans la rubrique “Coronavirus Coverage — The latest updates on the COVID-19 pandemic ” de la version online du National Geographic ont été publiés plusieurs posts dignes d’intérêt. Ci-dessous, une sélection effectuée en fonction de nos aires de recherche respectives. Les liens sont classées chronologiquement, par ordre de publication.

27 mars 2020 : “Coronavirus 101: What you need to know”, texte de Diana Marques, Amy Mckeever, Kelsey Nowakowski — https://www.nationalgeographic.com/science/2020/03/covid-overview-coronavirus/

2 avril 2020 : “Intimate photos show families adapting to a world changed by coronavirus”, texte de Rachel Hartigan Shea, images d’Enri Canaj — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/04/intimate-photos-families-adapting-coronavirus-world/#close [sur des questions analogues, cf. la section “Sablier/Vie de famille” du site de Transitions, à laquelle certains d’entre nous ont contribué : http://www.mouvement-transitions.fr/index.php/exergues/sablier/sablier-n-8-1-vie-de-famille-c-taieb]

3 avril 2020 : “A Baltimore nurse chronicles how she’s bracing for the surge”, texte et images de Rosem Morton — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/04/baltimore-nurse-bracing-for-coronavirus-surge/

6 avril 2020 : “A new battle zone for the coronavirus looms: the developing world”, texte et images de Paul Salopek (https://www.nationalgeographic.org/projects/out-of-eden-walk/) — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/04/new-battle-zone-coronavirus-looms-developing-world/

10 avril 2020 : “In Nairobi, quarantine is a luxury few can afford”, texte et images de Nichole Sobecki — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/04/nairobi-coronavirus-quarantine-luxury-few-afford/

4 mai 2020 : “How to keep kids positive through the pandemic”, texte de Jamie Kiffel-Alcheh — https://www.nationalgeographic.com/family/2020/05/how-to-keep-kids-positive-through-pandemic-coronavirus/ [plus ou moins sur le même thème, voir aussi “Forget homeschooling during the pandemic. Teach life skills instead” de Jenny Marder : https://www.nationalgeographic.com/family/2020/04/forget-homeschooling-teach-life-skills-instead-coronavirus/]

5 mai 2020 : “Sweden still hasn’t locked down. But normal life is a luxury for only a few”, texte de Nina Strochlic, récit et images de Nora Lorek — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/05/sweden-hasnt-locked-down-but-normal-life-is-a-luxury/

7 mai 2020 : “To prevent the next pandemic, it’s the legal wildlife trade we should worry about”, texte de Jonathan Kolby — https://www.nationalgeographic.com/animals/2020/05/to-prevent-next-pandemic-focus-on-legal-wildlife-trade/

11 mai 2020 : “Kids are having pandemic dreams too”, texte de Rebecca Renner — https://www.nationalgeographic.com/family/2020/05/kids-having-pandemic-dreams-coronavirus/ [sur des questions analogues, cf. la série de podcasts en français “Rêves de confinés” : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/chroniques-confinement/ ; et la section “Sablier/Rêves” du site de Transitions, à laquelle certains d’entre nous ont contribué : http://www.mouvement-transitions.fr/index.php/exergues/sablier/sablier-n-7-1-reves-t-bourhis]

12 mai 2020 : “Traditional indigenous beliefs are a powerful tool for understanding the pandemic”, texte de Rachel Hartigan Shea (en collaboration avec Jillene Joseph du Native Wellness Institute, https://www.nativewellness.com/), images de Josué Riva — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/05/indigenous-spiritual-leaders-offer-wisdom-during-the-pandemic/ [pour approfondir, cf. https://www.vox.com/2020/3/25/21192669/coronavirus-native-americans-indians]

13 mai 2020 : “Indonesia’s government was slow to lock down, so its people took charge”, texte de Krithika Varagur, images de Muhammad Fadli — https://www.nationalgeographic.com/history/2020/05/indonesia-government-slow-lock-down-people-took-charge/

13 mai : “How creative thinking helped Seattle flatten the curve”, texte d’Amanda Castleman et Corinne Whiting, images de Aaron Huey — https://www.nationalgeographic.com/travel/2020/05/how-creativity-fueled-seattle-resilience-during-coronavirus/ [dans la continuité des refléxions exprimées ici, cf. “Healing/Arts — Health Activism, Creative Practice, & the Medical Humanities”, un workshop auquel certains d’entre nous ont eu la chance de participer il y a quelques jours, et dont les archives audiovisuelles seront accessibles à cette adresse prochainement : https://healingartssymposium.wordpress.com/]

Covid-19 / ressources

Alors qu’en France l’on entame une période de déconfinement progressif, voici douze contributions parmi celles qui nous ont le plus questionnés depuis le début de l’urgence sanitaire en cours. Par définition, cette liste n’a pas vocation à être exhaustive. Au contraire, elle témoigne des orientations critiques que nous sommes en train de privilégier, afin de mieux comprendre les raisons, mais aussi et surtout les enjeux (politiques, économiques, épistémologiques) de la pandémie de Covid-19. Les références sont classées chronologiquement, par ordre de parution.

7 mars 2020 : “La scuola ai tempi del Covid-19/1”, Felice Rappazzo (Università di Catania) — https://www.laletteraturaenoi.it/index.php/il-presente-e-noi/1132-la-scuola-ai-tempi-del-covid-19-1.html [ce texte ouvre un dossier qui comprend des interventions de Giovanni Pannacci, Monica Giansanti, Romano Luperini, Teresa D’Errico, Elisabetta Grisendi et Emanuela Bandini]

26 mars 2020 : “Du devoir de se taire”, Benjamin Hoffman (Ohio State University) — https://lettrescapitales.com/benjamin-hoffmann-du-devoir-de-se-taire/ [ce post a été suivi, le 23 avril 2020, d’un entretien avec Maxime Maillard, publié dans le journal genevois “Le Courrier” : https://lecourrier.ch/2020/04/23/ecrire-pour-donner-voix-aux-autres/]

29 mars 2020 : “Causalidad de la pandemia, cualidad de la catástrofe”, Ángel Luis Lara (SUNY Old Westbury) — https://www.eldiario.es/interferencias/Causalidad-pandemia-cualidad-catastrofe_6_1010758925.html [une traduction italienne de ce texte, réalisée et introduite par Pierluigi Sullo, a été publiée dans le quotidien “il manifesto” le 5 avril dernier : https://ilmanifesto.it/covid-19-non-torniamo-alla-normalita-la-normalita-e-il-problema/]

1 avril 2020 : “Les impressions dissonantes de Geoffroy de Lagasnerie sur la crise en cours”, Geoffroy de Lagasnerie (École nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise) — https://www.lesinrocks.com/2020/04/01/idees/idees/les-impressions-dissonantes-de-geoffroy-de-lagasnerie-sur-la-crise-en-cours/

6 avril 2020 : “Beyond the battle, far from the frontline: a call for alternative ways of talking about Covid-19”, Veronika Koller & Elena Semino (Lancaster University) — https://www.lancaster.ac.uk/linguistics/news/beyond-the-battle-far-from-the-frontline-a-call-for-alternative-ways-of-talking-about-covid-19

11 avril 2020 : “Natura e civiltà: Leopardi e il coronavirus”, Romano Luperini (Università di Siena) — https://www.laletteraturaenoi.it/index.php/il-presente-e-noi/1160-natura-e-civilt%C3%A0-leopardi-e-il-corona-virus.html

21 avril 2020 : “Why Didn’t We See the Coronavirus Pandemic Coming?”, Bettina Bildhauer (University of St Andrews) — https://thepolyphony.org/2020/04/21/why-didnt-we-see-the-coronavirus-pandemic-coming/

29 avril 2020 : “Infodemic”, Gill Partington (Exeter University) — https://thepolyphony.org/2020/04/29/infodemic/

30 avril 2020 : “Wine and Spirit”, Stan Papulias (King’s College London) — https://thepolyphony.org/2020/04/30/wine-spirit/

7 mai 2020 : “Fuck the bread. The bread is over”, Sabrina Orah Mark (écrivaine) — https://www.theparisreview.org/blog/2020/05/07/fuck-the-bread-the-bread-is-over/

11 mai 2020 : “Ripensare l’emergenza: riflessioni dietro la mascher(in)a”, Diego Maria Chece (philosophe, radiologue) — http://www.leparoleelecose.it/?p=38317

13 mai 2020 : “Of Monsters & Men: A Tragedy in Three Parts”, Guddi Singh (pédiatre) — https://thepolyphony.org/2020/05/13/of-monsters-men-a-tragedy-in-three-parts/

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search